Date/Heure actuelle: 17 decembre 2017


Projets actuels

Le Comité de coordination de l’Atlantique sur la prévention du crime et la sécurité communautaire (ASCA) œuvre depuis longtemps à la prévention du crime et à la sécurité communautaire dans les provinces atlantiques.  Le ASCA atteint ces objectifs par le biais de projets spéciaux qui font la promotion de communautés plus saines.

horizontal rule

Le programme Crime Free Multi-Housing

Le programme Crime Free Multi-Housing

PDF Télécharger la brochure

La prochaine date d'atelier sera le 26 septembre, 2012. L'enregistrement a venir bientot.

Le Programme Crime Free Multi-Housing (CFMH) a débuté en 1992 à Mesa (Arizona) et a été mis en œuvre au Canada en 1994 par le service de police de New Westminster. Depuis, un bon nombre d'autres communautés ont adapté le programme et il continue de livrer des résultats extrêmement positifs. Le CCA est ravi d'administrer le Programme d'élimination du crime dans les habitations à logements multiples au Canada atlantique, en partenariat avec la GRC et HRP.

QU’EST-CE QUE LE PROGRAMME CRIME FREE MULTI-HOUSING?

Le programme Crime Free Multi-Housing (CFMH) est un programme orienté vers les solutions.  Il s’agit d’une initiative de prévention du crime conçue spécifiquement pour venir en aide aux propriétaires, aux gestionnaires et aux résidents d’appartements, aux policiers et autres organismes, dans le but d’unir les efforts de tous et d’éloigner les activités nuisibles et les activités criminelles des immeubles d’appartements. Les trois phases du programme permettent de prévenir efficacement les activités criminelles. Le programme est apprécié des résidents et il réduit efficacement le crime dans les immeubles d’appartements.  

Le programme Crime Free Multi-Housing a été fondé en 1992 par le Mesa Police Department, à Mesa, en Arizona. L’officier Tim Zehring a démarré le programme à partir d’expériences tirées deprogrammes similaires à travers les États-Unis. Le programme Crime Free Multi-Housing est maintenant utilisé dans plus de 800 villes en Amérique du Nord.

3 ÉTAPES MENANT AU SUCCÈS

Phase 1: La formation de l’équipe de gestion

La formation comprend un atelier de huit heures dans lequel l’équipe de gestion reçoit des instructions sur la façon de bien gérer leurs propriétés et d’utiliser les lois actuelles pour réduire au minimum les activités nuisibles et illégales sur les lieux des propriétés d’appartements.

Phase 2: Évaluation de la sécurité de la propriété

Une évaluation des lieux de l’immeuble et de la propriété est effectuée par la police afin d’en vérifier la sécurité et effectuer ensuite les recommandations nécessaires.  Les appartements doivent répondre aux normes de sécurité de base du CFMH afin de recevoir leur certification.

Phase 3: La formation des résidents

Lors d’une rencontre sur la sécurité, les résidents reçoivent une formation annuelle sur les techniques de prévention du crime et ils apprennent comment travailler en collaboration avec les propriétaires, les gestionnaires, les policiers et les autres résidents afin de rendre leur lieu de résidence plus sécuritaire.  Une fois les trois étapes de la formation terminées avec succès, la communauté de l’immeuble devient alors diplômée du programme Crime Free Multi-Housing. La propriété obtient alors la permission d’afficher les couleurs du programme CFMH et d’utiliser son logo dans ses publicités de location. La propriété est évaluée régulièrement et un renouvellement annuel de la certification aide à s’assurer que l’immeuble certifié continue à répondre aux exigences du programme.

Pour de plus amples renseignements gestionnaire de programme, à .(JavaScript must be enabled to view this email address)

Pour en apprendre davantage sur ce programme d’un point de vue international, veuillez cliquer ici.

horizontal rule

Pour une meilleure connaissance des programmes prometteurs et modèles pour prévenir la criminalité

Pour une meilleure connaissance des programmes prometteurs et modèles pour prévenir la criminalité

PDF Télécharger la brochure

Public Safety CanadaCe projet est financé par la Stratégie nationale pour la prévention du crime (SNPC) et géré par le Centre national de prévention du crime (CNPC) grâce à l’entremise du Fonds d’action en prévention du crime et s’étend sur une période de trois ans : du 1er avril 2009 au 31 mars 2012.  

Ce projet met l’accent sur la création et le partage de connaissances pratiques des programmes prometteurs et modèles pour prévenir la criminalité du CNPC et des outils ayant pour but de réduire la criminalité.  Le terme «  programmes prometteurs et modèles pour prévenir la criminalité » signifie des programmes efficaces axés sur la preuve qui s’attaquent à de multiples facteurs de risque pour les populations et les endroits à haut risque. Vous pouvez consulter la liste des « programmes prometteurs et modèles pour prévenir la criminalité »  du CNPC en vous rendant au http://www.securitepublique.gc.ca/res/cp/res/2008-pcpp-fra.aspx. Ce projet met également l’accent sur les techniques de transfert efficace des connaissances et leur application.

Ce projet profite également des rencontres des communautés de praticiens regroupant divers intervenants dans le domaine de la prévention du crime pour évaluer les techniques de transfert des connaissances utilisées dans la région atlantique.  Par « transfert des connaissances », nous entendons le processus de création et de facilitation de l’échange de renseignements pertinents.  Ces sessions des communautés de praticiens permettent de souligner les techniques spécifiques utilisées par les membres pour mettre en œuvre et partager les connaissances relatives aux initiatives communautaires.  Ces sessions ont pour but de mettre en valeur les succès en matière de transfert des connaissances relatif à la prévention du crime pour que les meilleures pratiques deviennent des pratiques usuelles.

De plus, ce projet utilise également les rencontres des communautés de praticiens qui incluent une diversité d’intervenants et de détenteurs des connaissances pour évaluer et apprécier les techniques spécifiques de transfert de connaissances (interpersonnelles et non personnelles) employées dans la région atlantique.    

horizontal rule

La Conférence annuelle

Le Comité de coordination de l’Atlantique sur la prévention du crime et la sécurité communautaire (ASCA) tire ses origines de la première « Rencontre sur la prévention du crime » qui se tenait à Halifax en 1984.  Au cours des années, le « Comité spécial », le     « Comité directeur atlantique sur la prévention du crime »  et enfin le « Comité de coordination de l’Atlantique sur la prévention du crime et la sécurité communautaire » ont subi d’importantes transformations.  La constante a été le partage des connaissances relatives à la prévention du crime parmi les gens du Canada atlantique.

La première conférence a été organisée en réponse à ce manque de communications et de partage de renseignements au sein des intervenants œuvrant dans le domaine de la prévention du crime au Canada atlantique.   La réponse du Procureur général avait alors été d’organiser et de présenter un atelier pour traiter de ces questions.  Cet événement allait jeter les bases qui permettraient au ASCA de devenir un chef de file du mouvement de prévention du crime dans les années à venir.  Les années ont passé et il est devenu évident que la participation communautaire était essentielle au succès d’une stratégie de prévention du crime et les citoyens, tout comme les agents de police et les représentants gouvernementaux, furent inclus parmi les délégués à la conférence.

Peu après, le format des conférences fut structuré pour inclure des sessions plénières et des panels de discussion axés sur les principales questions d’intérêt, entraînant ainsi une augmentation importante du taux d’inscription.  De nos jours, ces conférences constituent une ressource incalculable pour ceux et celles qui s’intéressent à faire du Canada atlantique un endroit sûr où il fait bon vivre.

horizontal rule

Le Centre atlantique de ressources sur la prévention du crime

Le Centre atlantique de ressources sur la prévention du crime est un centre régional de référence et de ressources sur la prévention du crime et la sécurité communautaire.  Il est exploité par le Community Legal Information Association of P.E.I. Inc. grâce à l’appui du Service de ressources juridiques du ministère des Services communautaires et Procureur général de l’Île-du-Prince-Édouard et en collaboration avec le Comité de coordination de l’Atlantique sur la prévention du crime et la sécurité communautaire.
Ce Centre est un legs du bureau régional du Procureur général du Canada situé à Moncton. Il s’agit d’un centre de référence et de ressource qui a pour but de rendre accessible l’information sur la prévention du crime, sur la sécurité communautaire et sur d’autres questions liées.
Le Centre atlantique de ressources sur la prévention du crime est situé au premier étage de l’édifice Sullivan au 20, rue Fitzroy, Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard).
C. P. 1207
Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard) Canada C1A 7M8
Tél. : (902) 892-0853
Sans frais pour les provinces atlantiques : 1-800-240-9798
Télécopieur : (902) 368-4096
Courriel : .(JavaScript must be enabled to view this email address)

horizontal rule

Pour un partenariat durable : survol historique et analytique

Le Comité de coordination de l’Atlantique sur la prévention du crime et la sécurité communautaire (ASCA) a amorcé un projet en 2003 intitulé « Pour un partenariat durable : survol historique et analytique ».  Grâce à l’appui financier de la Stratégie nationale pour la prévention du crime, ce projet documente la démarche développementale du ASCA dans le but de traiter de questions comme les relations externes et internes, les points marquants et les réussites ainsi que l’influence du ASCA sur le développement des politiques à tous les paliers gouvernementaux.  Cette publication a été conçue pour servir de modèle ou de guide à la coopération et au développement des organismes, nonobstant le champ d’intérêt ou leur responsabilité.

Un des résultats de ce projet, une chronique des événements et des réussites du ASCA, ainsi que des leçons apprises, a été documenté à l’intention des futurs intervenants dans le domaine de la sécurité communautaire.

« Si le passé a constitué un obstacle et un fardeau, la connaissance du passé est l’émancipation la plus sure et la plus sécuritaire » - John Acton